Galapagos


Retour


   
Cormoran, manchot et tortue des Galapagos.

Les Galapagos, c'est un archipel de petites îles à cheval sur l'équateur. C'est aussi petit paradis pour un grand nombre d'espèces d'animaux dont beaucoup sont endémiques. Le célèbre Charles Darwin a beaucoup peaufiné ses théories de l'évolution en comparant les différences entre les espèces dans chacune des îles. Je me suis donné quelques jours avant ma croisière pour faire de la plongée sous-marine avec le club Galapagos sub aqua. Ils sont très professionnels. Je pars plonger trois jours durant sur plusieurs sites autour de Santa Cruz, l'île principale. La visibilité est toujours médiocre, jamais plus de 20m et les fonds volcaniques sont dépourvus de corail (l'eau est trop froide). Le premier jour, a la première plongée, tortues et requins a pointes blanches. A la deuxième, dans un cratère a moitié immergé, tortues (encore) et un banc de 30 requins marteaux. Le deuxième jour, malheureusement pas grand chose et le troisième c'est un festival :
Descente à 20 mètres sur la rive d'un tombant couvert de requins ''pointe blanche'' alanguis. Tenez la pose les gars ! Je prends une photo. Tiens ! une otarie vient encore nous voir, pirouette et se plante à 20 cm de mon masque pendant un quart de seconde... en remonte respirer... revient en trombe et finalement part voir ailleurs ce qui se passe. Ohh, une tortue verte, clic clac ! Ohh, un requin des Galapagos, beau gabarit ! Un banc de 5 ou 6 requins marteaux, impressionnant ! Une autre tortue que je vais photographier de près. Waaaoooo ! Je deviens fou : une raie manta nous ''survole'' tranquilement. On part en chasse... mais elle est difficile à suivre. On revient sur le tombant toujours autant couvert de pointes blanches. Waaaaaaaaooooooooooo ! Encore une manta ! je fonce dessus et la survole... elle me dépasse au ralenti, je suis très près mais je n'ose pas la caresser. Elle s'éloigne... 50 bars dans la bouteille : on arrive en réserve. Les meilleures choses ont une fin. Le palier à 5 mètres s'effectue au beau milieu d'un banc de mulets à queue jaune miroitant au soleil... Surface. Sourires. Silence. Regards complices, comme si on avait volé un morceau de la beauté du monde.

Je suis déjà conquis par ces îles mais maintenant, c'est ma croisière sur le voilier ''l'Angélique'' qui va commencer.
Le seul problème, c'est que le moteur est en panne... Il sera peut être réparé demain! Je change de bateau.

PelikanoMe voici sur le Pelikano, plus confortable mais avec moins de charme. On change d'île tous les jours, en naviguant principalement de nuit. Cela nous permet en compagnie de notre guide naturaliste d'avoir une bonne idée des différents écosystèmes sur les îles, mais on oublie vite les théories sur l'évolution des espèces pour simplement profiter de ce sanctuaire ou on peut approcher les animaux de vraiment très près. Tous les jours, on nage avec les otaries, parfois une, parfois vingt: un enchantement. On ne sort de l'eau que lorsque l'on a les lèvres violettes de froid et on y retourne à la première occasion. Notre guide Juan nous dit qu'on va s'en fatiguer...mais 8 jours n'y suffiront pas! Les autres temps forts seront les parades amoureuses des albatros: on peut rester plus d'une heure a les observer sans se lasser. Aussi intéressants, les fous à pattes bleues (fluo!), les fous masqués, les frégates, les iguanes et bien sur les immanquables tortues géantes de 300kg. Vraiment, les Galápagos méritent bien leur surnom:
'las islas encantadas', les îles enchantées.
 


Retour